détail actualité

SNA POUR L'ÉLEVAGE GAGNANT

à la une

LA MÉTÉORISATION CHEZ LES BOVINS

Publié le: 02/04/2019

Partager sur :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

La météorisation se manifeste par un gonflement prononcé de la panse du ruminant. Cette maladie multifactorielle peut être observée sous deux formes : La forme gazeuse et la forme spumeuse. La forme gazeuse, dont l’évolution est très rapide, est généralement due à une obstruction de l’œsophage par un corps étranger (fil de fer, clou, fruit entier…) ou par une pression sur le nerf vagal ce qui réduit la motricité du rumen et empêche le gaz d’être éructé vers l’extérieur.

La forme spumeuse, qui est la forme la plus fréquente chez le bovin de boucherie, n’est pas encore pleinement comprise par les scientifiques mais de nombreux facteurs de risque semblent être fortement liés à son apparition parmi lesquels on cite en premier lieu, l’affouragement ou le pâturage sur des herbages mouillés ou sur des jeunes plantes hautement digestibles. En effet, la microflore ruminale va rapidement les décomposer et en libérer des protéines solubles et des chloroplastes favorisant ainsi la formation d’une mousse qui pourrait bloquer les gaz au niveau du rumen. Par ailleurs, la sensibilité des animaux à la météorisation pourrait être considérée comme étant un caractère héréditaire liée notamment à la salivation en quantité et en composition.

NOS RECOMMANDATIONS PRÉVENTIVES

– Il faut offrir du foin sec grossier à satiété avant le pâturage ou l’affouragement

– Distribuer en affouragement des mélanges de graminées et de légumineuses

– Observer les animaux durant le pâturage et durant la rumination

– Les huiles sont efficaces pour prévenir et pour traiter la météorisation du fait qu’elles décomposent la mousse formée dans le rumen

QUE FAUT-IL FAIRE EN CAS DE MÉTÉORISATION

– Contacter un vétérinaire dès l’apparition des signes

– Inciter les animaux à bouger, Surélever la partie antérieure, masser l’abdomen et stimuler la salivation

– Vérifier s’il existe une obstruction physique par un corps étranger

– Introduire une sonde œsophagienne et administrer des produits antimoussants tel que les huiles de paraffine

– Ponction de la panse par la mise en place d’un trocart